samedi 1 avril 2017

Au-delà... de l'enfer

"Ils" ne se prennent pas pour des dieux, non.
Dieu s’émerveille de sa Création et de ses diverses créatures,
quelles qu’elles soient, à deux ou quatre pattes,
avec ou sans aileron, dotées d’ailes ou non.

"Ils" ne servent pas le diable, non.
Le diable, un pote de Pan, aime la Nature,
sans laquelle il ne disposerait pas d’âme à pervertir, à détourner.
La Terre est son terrain de chasse, son lieu de distractions.

"Ils" sont pires que les pires des monstres.
Le diable, pour la première fois, en tremble de peur.
Quant à Dieu, il a craqué,
s’étant décidé à ouvrir une pharmacieIsoQualitébio
afin de disposer de psychotropes ad æternam.

Que sont-ils ?

Des non-êtres ?
De sûr : des vivant-morts, sans flamme intérieure ni conscience.
"Ils" savent qu’ils détruisent, "ils" le font donc intentionnellement.

Des cerveaux dans des machines ?
Possible, oui.

Et dire que ce sont "eux" qui dirigent les affaires du monde,
nous menant tout droit au-delà de l’Enfer.

Vivement demain !

*********************

Fini le « politiquement correct ».
Avec D. Trump les véritables tempéraments et intentions se révèlent,
ce qui constitue le bon côté des choses. Sans raillerie,
car ce qu’il se passe va inciter chacun à se positionner.
Pour preuve :
l’incroyable mobilisation des femmes américaines dans les rues,
exprimant, criant leur colère.

Le politiquement correct n’était qu’hypocrisie, ajoutée à de l’hypocrisie.
Une attitude ferme et décidée, une parole plus directe et conforme aux actes,
cela me paraît mieux, au risque du déclenchement de conflits ouverts…

*********************************

(Questionnement parsemé d’extraits d’un texte déjà paru) :

Environnement confortable pour les occidentaux,
dont les structures ont été fondées sur et par la violence ;
violence contre le règne minéral, végétal et animal.
L’humain m’apparaît en être la pire, des espèces animales.
Et dire que de nombreuses personnes ne peuvent se faire à l’idée
que l’humain descende du singe (ou du porc ?),
que nous sommes des animaux.
Ils préfèrent croire en la Genèse, Adam et Eve, êtres supérieurs, ex-chéris de Dieu.
Je les comprends, car cette filiation est effectivement affligeante…
pour les autres animaux.

Trop tard pour réagir ?

La plupart d’entre nous sont devenus des monstres, à "leurs" images.
Des monstres se voulant raffinés, civilisés, intelligents, supérieurs.

Exemple de vie contemporaine :
Je travaille. J’en reviens, en voiture,
roulant en pensant à autre chose,
ou en parlant au téléphone,
sans m’apercevoir que j’ai écrasé deux grillons, un crapaud et un hérisson.
J’arrive chez moi, m’extrais de la voiture, respire l’air cancérigène,
en traversant mes parcelles de pelouse parfaitement tondues,
où deux arbres se tiennent au garde-à-vous,
sans une branche qui ne pousse autrement que comme je l’ai voulu.
Une fois à l’intérieur de ma maison, j’arrose mon bonsaï
(comment dit-on « torturer » les plantes ?)
Ensuite, je donne à manger aux inséparables, dans leur belle cage.
J’adore les entendre chanter, ou siffler dit-on plutôt.
J’apprécie moins le nettoyage de leurs fientes.
Je "donne" à manger aux poissons, évoluant dans leur 2 m2,
une pincée de je ne sais quoi.
Ils me relaxent, les poissons, avec leur va et vient constant.
Je leur ai mis une épave dans l’aquarium. Ils ont l’air content.
Je change l’eau puante des jolies fleurs coupées, qui font si zen dans mon salon.
J’ouvre le frigo, sort de la charcuterie, un gigot à mettre au four.
J’avale quelques médicaments (en ne pensant surtout pas à la vivisection,
un « mal nécessaire », si si, on me la dit plusieurs fois).
Pendant que nous mangeons et buvons vins et bières,
le TVinfoshow nourrit nos esprits de mots et images chocs,
de tremblements de terre, de gens affamés, de guerres et terrorismes,
alors que j’entends pour la Xème fois qu’il y a eu encore des attentats,
et qu’une jeune sportive est morte sous une avalanche en Suisse,
« les médias du monde entier en parle, preuve que ce n’était pas
qu’une simple sportive »
, a clamé le journaliste au micro,
sans préciser ce qu’elle était d’autre.

Une extraterrestre, peut-être ?
Ou une nouvelle expérience de dopage
soutenue par une multinationale de produits pharmaceutiques ?
Tout ça entre des publicités bien pensées (et sensuelles, sexy parfois).
Je me suis fait la réflexion que les infos TV, radios et sur le Net,
abordent tous les mêmes sujets. C’est comme consensuel.
Etc.



Monde humain de violences constantes, incessantes, même dans les discours.
Comment distinguer maintenant qui et que sont les vecteurs du Mal ?
Comment s’y retrouver, rester sain et cohérent ?

Réagir

Réagir serait une première étape,
comme l’ont fait les américaines face à Trump.
Ensuite, encore faut-il agir.

Agir, pour soi et pour la Terre,
pour plus de bon sens et de qualité,
pour la vie.

"Ils" ne reconnaissent pas les autres formes de vie,
dont les humains sans compte en banque.

Un comportement en réaction nous laisse sur "leur" plateau de jeu,
tels des pions jetables, pouvant être sacrifiés ou malmenés pour l’exemple ;
en effet, en famille, un jeune qui mène sa vie en réaction à son éducation,
finit souvent, des années plus tard, au même point que ses parents !

Agir, et surprendre.

"Leur" point faible :
"ils" ne parviennent à exploiter et manipuler que le connu,
le déjà passé, dépassé ; c’est probablement une des raisons
pour laquelle "ils" veulent tout goudronner "intelligent",
en craignant plus que tout : la créativité et les nouveautés.

Agir de façon inaccoutumée, déroutante.

******************

À méditer :

Plus de personnes – comme toi, lecteur – reprendront de leur pouvoir personnel,
moins "ils" en auront à disposition, du pouvoir.

____________________________________________________

Liens (approches pour reprendre de son pouvoir personnel, et le renforcer)

* Les 4 accords toltèques
* Le calcul psy, de P. Diel
* Juste un support, le Tarot
* Parler et agir (Marches ta parole)

__________________________________

4 commentaires:

  1. Eric,
    En effet leur plus grande victoire c'est nous convaincre qu'on ne peut pas faire autrement. Or c'est possible.
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne nous laissons pas, plus, leurrer-engluer.
      A toute Thierry

      Supprimer
  2. j'ai sauvé deux escargots hier et un merle aujourd'hui en faisant attention à mon comportement ! Oui, réagir, faire autrement ! Continuer de ne pas accepter ce qui parait inéluctable, petite goutte par petite goutte changer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Vi, voix simple, voie sage.
      (C'est toi qui m'a inspiré ce ... koan ?)

      "Continuer de ne pas accepter ce qui paraît inéluctable",
      vibration sur la même longueur d'onde ;)

      Goutte par goutte creusent même le solide et dur roc...

      Supprimer