vendredi 5 janvier 2018

Technolonerfs

Un court voyage en autobus, cela me rappelle des voyages
Prochain arrêt Uchnok
Il fait beau, même chaud, comme en mars-avril (!)
Prochain arrêt Uchnok
Vrrouum
Prochain arrêt Sandek
Cette nuit, bout d’insomnie, chaud, ai dû enlever une couverture
Prochain arrêt Sandek
Le bus prend une route où, durant un tiers du trajet
Prochain arrêt Preaugrès
il suit une corniche, vue sur la côte vallonnée, la méditerranée au loin
Prochain arrêt Preaugrès
Hiii Pschhh Stop
Gens monter
Redémarrage, le paysage défile à nouveau
Prochain arrêt Taitois-Pitié
Des collines, certaines avec des villages au sommet, une ambiance
Prochain arrêt Taitois-Pitié
Vrrroum
Prochain arrêt Nontois
Vue plongeante, par moments vertigineuse, depuis route étroite, et la belle bleue au loin
Prochain arrêt Nontois
Hiii Pschhh Stop
Gens descendre, gens monter
Redémarrage
Prochain arrêt Cépavréça

Et ainsi de suite durant 1h30.

GRrrrrrr...

Comment ne pas être agacé,
même en respirant,
en pratiquant le positivisme assidu, attitude zen,
en se répétant de ne pas faire attention
à cette putain de voix numérique
qui me casse les burnes
et me titille les nerfs ?

Sans déc., pour avoir la paix,
on se voit obligé d’avoir des écouteurs avec sa musique.

Il y a des écrans plats sur lesquels défilent les noms des arrêts
et aussi, une bande déroulante au-dessus du chauffeur,
et plus des trois-quarts des passagers sont du coin.

Ce n'est pas tout, jamais fini...

Dans le tram de la grande ville, idem et en double :
annonces des arrêts, d’abord en français métallique,
puis en anglais tout autant métallique,
avec, the must,
une voix féminine numérique,
puis, en alternance, moins souvent,
une masculine tout aussi numérisée.
En plus des arrêts annoncés,
politesse pour te rappeler de composter ton billet,
sinon pampan cucul et plus rien dans les poches,
dans les deux langues. Yes they do it.
Prochain arrêt Plainlecu-de-ses-Joujoux-Débiles
Ce type de technologie, ne sert-elle, somme toute,
qu’à nous torturer l’esprit et les nerfs ?
Prochain arrêt Technolobotomisation-Générale
Next stop ...
____________________________________________

Lien

* Ère de l'intruisme (ce témoignage renvoie un exemple concret d'intruisme ou comment,
par cette technologie-pollution-sonore, "on" s'immisce dans ta pensée, dans ta bulle,
puisque, sans casque ou écouteurs isolant, tu ne peux que subir et intégrer cette voix
au déroulement de ta pensée, de ta rêverie...)

____________________________

4 commentaires:

  1. Je ne pratique pas le tram ni le bus mais qu'est-ce que mon GPS peut m'énerver quand il s'évertue à me dire de tourner à droite alors qu'il n'y a pas de route!!!! :lol:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :))
      J'me disais que pour avoir la paix, il fallait avoir sa voiture, raté !

      Supprimer
  2. Eric,
    Tout est dans le mot, ou rien, c'est selon.
    Un article qui fait sourire et réfléchir.
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En le relisant, je riais, ce qui m'a désénervé.

      Y a qqchse d'agressif (qui agresse l'intériorité)
      dans toutes ces innovations "bien intentionnées".

      A + Thierry

      Supprimer