dimanche 6 mai 2018

E-racines du Système et le pêcheur heureux

Qu’est le Système ?
Qu’entend-on par « Système » ?

Le Système désigne le mode de fonctionnement de la société,
ses rouages, avec un gouvernement, l’armée,
l’administration, les institutions, etc.

Le Système, aujourd’hui mondial,
a été pensé-construit à partir de trois piliers fondamentaux,
trois pieds solidement enracinés-bétonnés,
bien qu’absolument abstraits, virtuels !
... ?
Trois idées, notions, ne correspondant à rien dans la Nature, dans le Réel.

Secret d’affaires oblige,
authenticité façon politique, civilement correcte,
il faut parvenir à distinguer, dans l’image ci-dessous,
les trois piliers du Système parmi un tas de termes associés :


Ce qui prend la forme suivante :


Histoire du « pêcheur mexicain » racontant la vanité du rêve-calcul capitaliste,
et faisant ressortir ce que le Système ne tolère pas, ne veut pas, ne supporte pas :
Au bord de l’eau dans un petit village côtier mexicain,
un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons.
Un américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons
et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer :
« Pas très longtemps », répond le Mexicain.
« Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps
pour en attraper plus ? » demande l’américain.
Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront
à subvenir aux besoins de sa famille.
L’américain demande alors :
« Mais que faites-vous le reste du temps ? »
« Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants,
je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis.
Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie ».
L’américain l’interrompt :
« J’ai un MBA de l’université de Harvard et je peux vous aider.
Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps.
Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau.
Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau,
vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite
jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers.
Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire,
vous pourriez négocier directement avec l’usine,
et même ouvrir votre propre usine.
Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City,
Los Angeles, puis peut-être New York, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires ».
Le Mexicain demande alors :
« Combien de temps cela prendrait-il ? »
« 15 à 20 ans », répond le banquier américain.
« Et après ? »
« Après, c’est là que ça devient intéressant », répond l’américain en riant.
« Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse
et vous gagnerez des millions ».
« Des millions ? Mais après ? »
« Après, vous pourrez prendre votre retraite,
habiter dans un petit village côtier,
faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants,
pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme
et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis ».
– Anonyme

Une autre histoire, « Pacifique », chantée par Zoufris Maracas,
où il est question de deux frères, l'un cultivant l'état d'esprit du pêcheur heureux,
et l'autre frère, ambitieux, s'engageant dans les méandres du Système...


6 commentaires:

  1. Eric,
    Accrostiches qi accrochent le sens du non sens dans lequel on baigne.
    Tout n'est pas "pacifique" et pourtant des voix fortes et douces sortent du lot.
    On s'accroche, chiche ?
    Thierry

    RépondreSupprimer
  2. :) chiche, cap hors lot.
    A + Thierry

    RépondreSupprimer
  3. Joli histoire merci, l'argent ne fait pas le bonheur, perso, je souhaite avoir un travail a mi temps en cuisine scolaire... Prendre le temps et profiter du temps qui passe, non, je n'aie jamais voulu être un "bourgeois", prendre son temps voila (avec un petit blanc frais quand il fait trop chaud avec mon ami et de la bonne humeur lol)
    Bonne journée et a bientôt avec des mots et du son ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon plan, Cres. T'as raison, profites-en, autant que tu peux.
      J'me suis bien arrangé aussi, pas le même boulot mais souvent à temps partiel.
      ;)
      C'est frais ce que tu écris (agréable fraicheur, quand il fait chaud).
      A +

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais pu travailler à mi-temps mais du fait de mon métier j'arrive à avoir du temps tout de même pour prendre le temps, regarder, écouter, profiter de mes enfants, vivre.... ;)
    Je ne connaissais pas l'histoire du pêcheur Mexicain ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a pas que le mi-temps, aussi les 3/4 temps, et autres.
      Me suis toujours arrangé pour me la couler douce, tout en devant travailler (pas d'argent, ni rente, ni rien)
      A + Vi

      Supprimer