mercredi 8 février 2017

Une journée entière



Dans la vie, il y a le bon côté des choses,
c’est ce qui nous convient à ce moment-là ;
et, en ce bon côté se niche son contraire, qui,
par rapport au bon côté des choses,
devient la part mauvaise, l’indésirable.
Pourtant, en le mauvais du bon côté se trouve aussi du bon…


Dans la vie, il y a le mauvais côté des choses,
c’est ce qui ne nous convient pas à ce moment-là ;
mais, en ce mauvais côté se niche son contraire, qui,
par rapport au mauvais côté des choses,
devient la bonne part, la désirable.
Néanmoins, en le bon du mauvais côté se trouve aussi le mal…



Quel est le bon et le mauvais moment de la journée ?

Peut-on prétendre que le jour est bon
et que la nuit est mauvaise,
ou vice-versa ?

Le jour et la nuit forment, tous deux, une journée.
 
La vie se déroule bien sur des journées entières, n’est-il pas ?

En période jour, on a conscience de la nuit à venir.
En période nuit, on sait que le jour se fera.

Il serait impossible de ne vivre qu’en période jour, par exemple,
de découper, diviser la journée, la disséquer pour en ôter la part nuit,
afin de ne plus vivre que 24h. de soleil, sans nuage, à température agréable…

Ah ben… ça alors… dingue ! J’écris trop vite, bon sang,
c’est ce que l’on tente de faire avec nos progrès "intelligents",
illuminés 24h/24 à l’énergie nucléaire !




Même avec le genre humain nous tentons l’abominable,
ne distinguant quasiment plus certaines femmes de certains hommes,
ni même certains humains de certains animaux…

Plus de nuit, plus de négatif, plus de contrariété,
plus de mauvais, plus d’opposition,
plus de sensibilité,
plus d’émotion,
plus de femme,
le rêve quoi.
… ?


Penser carré, agir extrême.

Têtes partielles, monde bancal.

Y a-t-il un psy à bord de la nef des presque-humains ?





4 commentaires:

  1. le jour et la nuit font un tout pour moi, j'y trouve du positif et du négatif dans les deux, mes nuits sont difficiles en ce moment comme mes jours ! ;) je pense que lorsque les jours sont plus faciles, les nuits le deviennent aussi ... c'est le principe des vases communicants ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le principe des vases communicants, joli !
      Merci Vi

      Supprimer
  2. Eric,
    Nuance, point virgule dont le point se promène n'importe ou, respiration, goutte d'eau en suspension. On se résume à si peu de choses dans le fond ? Alors pourquoi se demander si c'est bien ou mal ? Parce qu'on aime bien se poser des questions. Heureusement dans le fond.
    Belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se poser des questions, comme tout, se révèle à double-tranchant.
      Par moments, et uniquement si nécessité, se poser une question (une à la fois).
      Trop de questions immobilisent dans la confusion des innombrables réponses, possibilités...

      Par rapport au texte, une seule question apparaît importante :
      comment rééquilibrer les excès (en tout : politique, économique,
      relation à l'environnement naturel, trop de masculin, de calculs, d'indifférence, etc.) ?

      à + Thierry

      Supprimer